La commande publique, décryptage

La commande publique

La commande publique fait partie des appels à projet auxquels l’artiste plasticien est amené à répondre au cours de sa carrière. Elle offre différentes opportunités que le plasticien soit ou non retenu :

  • imaginer un projet d’envergure et ainsi donner une autre dimension à son travail
  • financer un projet anbitieux dans le cas où l’artiste est sélectionné
  • se faire connaître auprès d’un comité artistique composé de personnalités du domaine, un autre vecteur de communication du travail de l’artiste qu’il soit ou non retenu
  • intégrer des collections publiques, facteur de notoriété

 

Cas concret

Prenons un cas concret de commande et décryptons-la.
Le CNAP (Centre national des arts plastiques) a lancé un appel pour une commande nationale de multiples (et plus particulièrement d’estampes) sur le thème « Quotidien ». L’appel présente les commanditaires ainsi que les objectifs. On peut notamment lire que les artistes sont invités « à se saisir de ce thème en ayant à cœur de se faire l’écho de notre monde et de ses enjeux contemporains. » Ainsi, outre le respect du thème, les propositions devront intégrer des problématiques liées à notre société.

 

Composition et analyse du dossier

Le dossier est composé de 6 éléments. Je vous les énumère ici et les complète d’un commentaire pour décrypter la demande ou vous apporter des conseils.

1/Une note d’intention explicitant les motivations en relation avec le thème de la commande (1 page A4 maximum). La note d’intention doit impérativement préciser l’atelier de production et/ou imprimeur avec lequel le projet sera réalisé.
Ce texte est essentiel, c’est lui qui explique pourquoi vous êtes légitime à répondre à cet appel. Il montre soit que vous développez déjà une reflexion et une recherche plastique autour de la notion de « Quotidien » ; soit que cette thématique est une notion que vous souhaitez explorer.
Ne pas oublier de faire mention de l’imprimeur en charge de la production, voire même d’en faire une brève présentation pour rassurer quant à l’expertise de l’atelier. Si c’est vous qui vous chargerez des impressions, expliquez pourquoi et valorisez vos compétences et expériences en la matière.

2/Un curriculum vitae ou une biographie (1 page A4 maximum).
Il s’agit de votre parcours artistique. L’espace consacré étant limité, vous devez sélectionner de façon pertinente votre programmation passée. Vous pouvez organiser la page comme suit et préciser qu’il s’agit d’un « extrait » ou d’une « sélection » de votre parcours :

  • expositions personnelles
  • expositions collectives
  • salons/foires
  • résidences
  • collections publiques/privées (pièces acquises par une institution publique ou privée ayant une renommée)
  • bourses
  • publications (revue de presse, catalogue d’exposition…)
  • formation (dont stage)

Si un événement de votre vie a eu des incidences significatives sur votre recherche plastique, faites-en mention afin que le jury puisse comprendre votre cheminement artistique.

3/Une documentation artistique présentant le travail déjà réalisé (10 pages A4 couleur et/ou noir & blanc maximum).
Il s’agit de votre book ou portfolio. En feuilletant ce document, le jury doit pouvoir se faire une représentation mentale de vous en tant que plasticien. La sélection doit donc se faire de manière à maîtriser l’image que vous souhaitez donner de votre travail. Comme une lettre de motivation la sélection des pièces que vous présentez se fait aussi au regard de la commande. Il y a donc bien sûr une part de stratégie dans le choix des œuvres que vous dévoilez.
Soignez sa présentation et soyez clair : légendez les visuels et rédigez de brefs textes de présentation de vos travaux.

4/Un court texte résumant la biographie (500 signes maximum) et le projet (esquisse au format A4) du candidat pour la commande (500 signes maximum).
Respectez le nombre de signes : gardez à l’esprit qu’ils reçoivent de nombreuses réponses. Il faut donc que votre dossier soit très clair.
Dans la biographie, faites état d’événements qui ont marqué votre parcours artistique qu’ils soient personnels ou professionnels et qui expliquent l’artiste que vous êtes aujourd’hui.
Pour le projet soyez concis, et percutant. Nicolas Boileau disait « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. » C’est exactement ce qu’il faut mettre en œuvre ici : une idée claire dans son esprit doit pouvoir s’expliquer simplement. Elle n’en aura que plus d’impact car elle sera aisée à retenir pour le jury.

5/Une lettre de candidature signée par laquelle l’auteur s’engage à respecter les délais imposés à la commande.
Il s’agit d’un courrier formel et administratif qui contractualise le fait que vous acceptiez les conditions imposése par l’appel.

6/Attestation (N° de SIRET et attestation d’affiliation ou d’assujettissement à la MDA ou AGESSA ou équivalent français ou étranger).        
De nouveau un document administratif qui atteste de votre activité d’artiste professionnel.

 

L’organisation du dossier

Je vous conseille de suivre l’ordre d’apparition des documents suggéré par le commanditaire et de bien respecter les contraintes de nombre de pages et signes. Dans cette idée, il peut être judicieux d’insérer un sommaire pour faciliter la navigation au sein de votre dossier. Le jury consulte énormément de demandes alors autant lui faciliter les choses.

 

Les mots clefs

Souvent le texte qui présente l’appel à candidature induit des notions attendues. Il faut donc bien analyser ce texte et retirer les mots clefs dont l’idée sera ensuite intégrée au dossier. Pour le cas qui nous occupe ici on retiendra : multiples / estampes / quotidien / se faire l’écho de notre monde et de ses enjeux contemporains / vitalité dans ce champs des arts visuels / parcours professionnel validé par des expositions ou des publications portées par des lieux ou par des éditeurs professionnels.

 

Les critères de sélection

Ils doivent vous aiguiller dans le montage de votre dossier. Lors de la constitution de celui-ci, gardez-les constamment à l’esprit et vérifiez que vous y répondez en mettant en place une forme d’auto-évalution.

 

Accompagnement au montage de dossier

Ma formation de plasticienne me permet de cerner les enjeux de votre projet et de percevoir ses spécificités plastiques, esthétiques associées à ses contraintes techniques.
Par ailleurs mon expérience dans le montage de ce type de dossier et ma connaissance des institutions commanditaires (fonctionnement et jargon) complètent le suivi que je vous propose dans la réalisation de tels dossiers.

Chaque artiste ayant des besoins différents, je m’adapte à vous. Je peux ainsi intervenir à différents niveaux du montage du dossier :

  1. Analyse et annotation des textes • Vous rédigez et me soumettez vos textes afin que je le commente et vous transmette des suggestions pour l’optimiser.
  2. Rédaction de textes • Nous avons un entretien (téléphonique ou physique) durant lequel vous me présentez votre projet, votre parcours et/ou votre démarche artistique selon votre besoin. Je complète l’entretien de questions et rédige le ou les textes souhaitez.
  3. Analyse et commentaire du dossier complet • Vous souhaitez avoir un regard sur votre dossier, je l’analyse et l’annote afin de l’optimiser.

Vous avez un autre besoin par rapport à un dossier d’appel à projet ? Soumettez-le moi et nous définirons ensemble la mission.

 

TARIFS
J’établis des devis sur demande en fonction de l’appel et de la mission sollicitée. N’hésitez pas à me contacter.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.