L’agence MAKER OF NOTHING* craque pour la sculpture « Le Serment d’Isocrate » de Max Boufathal

L’achat d’œuvre d’art pour les entreprises est un moyen très efficace de valoriser son image de marque auprès de la clientèle, mais présente également des avantages fiscaux très alléchants, à condition de respecter les règles et MAKER OF NOTHING* l’a bien compris.

Défiscalisation pour une entreprise par l'acquisition d'une œuvre d'art
La sculpture Le Serment d’Isocrate de Max Boufathal au sein de son nouvel envirionnement.
©David Duchon-Doris

Des avantages fiscaux que l’agence MAKER OF NOTHING* n’a pas laissés passer !

MAKER OF NOTHING* est une agence de communication localisée au Pays basque spécialisée dans le digital et le graphisme que j’ai eu la chance de rencontrer à l’occasion du vernissage de ma dernière exposition et vente d’œuvres d’art « Les parenthèses de V. » à Biarritz en avril dernier. Nicolas Lamerenx, fondateur de l’agence et passionné d’art, a été séduit par ma sélection de pièces. Après un échange afin de lui présenter plusieurs œuvres capable de véhiculer l’identité de MAKER OF NOTHING, son choix s’est rapidement porté sur une sculpture murale de Max Boufathal, Le Serment d’Isocrate.
L’agence n’a pas hésité à investir dans cette oeuvre via ma galerie d’art en ligne pour de nombreuses raisons bien avantageuses !
Tout d’abord par émotion, mais également parce que l’achat d’œuvre d’art par une entreprise est déductible de ses impôts. Une action valorisante pour son image de marque, ainsi que pour l’artiste.

Acheter une oeuvre d’art pour une entreprise, une pratique fiscalement déductible.

La défiscalisation, par l’achat d’une œuvre d’art, n’est pas réservée aux particuliers et les entreprises l’ont bien compris. Si pour certains l’avantage se joue surtout au moment de la revente, pour les entreprises il se joue au niveau de leurs impôts. Si votre entreprise achète une œuvre originale d’un artiste vivant, vous pouvez la déduire de votre résultat imposable par fractions de valeur égale dans la limite de  5 ‰  du chiffre d’affaires, et ce, dès la première année d’achat puis, les quatre suivantes.
Par exemple, si votre entreprise réalise 250 000 € de chiffre d’affaires vous pouvez déduire 1250 €/an. Sur 5 ans cela représente donc une œuvre d’art d’une valeur de 6250 €.
Évidemment, une réglementation existe à cette pratique. MON* a choisi de confier la mise en œuvre comptable de cet achat à son expert-comptable.

L’achat d’oeuvre d’art pour une entreprise : un levier pour valoriser son image de marque. 

L’acquisition d’une œuvre d’art contemporain est aussi un excellent moyen de communication et de valorisation de son image de marque.
À travers cette collaboration, l’agence soutient les artistes en élargissant leur réseau de diffusion et en leur faisant pénétrer un autre monde, celui de l’entreprise. Un parti pris qui peut séduire votre clientèle elle-même sensible à l’art et/ou à des manières atypiques de se démarquer.
Par ailleurs, le message que délivre un artiste à travers son travail est un bon moyen pour montrer quelle est l’image et les valeurs de votre entreprise.

Défiscalisation pour une entreprise par l'acquisition d'une œuvre d'art
L’équipe de l’agence MON* autour de l’œuvre nouvellement accrochée.
©David Duchon-Doris

Vous l’aurez compris, l’achat d’œuvre d’art à un artiste vivant pour une entreprise, c’est : une image d’entreprise valorisée, des impôts réduits, un artiste heureux.
Alors quand sautez-vous le pas vous aussi ?

Une rubrique dédiée  l’entreprise pour bien comprendre le dispositif d’achat d’œuvre d’art d’un artiste vivant.
Au sein de la rubrique « Entreprise » vous trouverez les informations essentielles pour comprendre la mesure ainsi que des liens outils pour l’appliquer.

Défiscalisation pour une entreprise par l'acquisition d'une œuvre d'art
Le Sermet d’Isocrate, Max Boufathal
©David Duchon-Doris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.