« Prendre racine » par la céramiste Éliane Monnin

Des sculptures qui s’ancrent et s’élèvent

En 2018, je propose une exposition individuelle à la plasticienne afin de donner corps à son envie d’explorer la couleur rose dans ses céramiques. « Rosæ » se tient à la galerie des éditions du coté — Biarritz, et est organisée en partenariat avec Mæntler Architectes d’Intérieur. Au sein de l’ensemble des pièces présentées, une sculpture se détache. Si elle est émaillée dans un rose laiteux, ses formes n’ont rien de commun avec les autres sculptures de l’exposition : une maison coiffée de racines tentaculaires. Elle est rapidement acquise par des collectionneurs.
Deux ans plus tard, l’artiste compte parmi ses œuvres les séries « Prendre racine » et « Erro » (« racine » en basque) exclusivement composées de pièces uniques. Ainsi la maison rose d’il y a deux ans a fait son chemin dans l’esprit de l’artiste.
Je vous dévoile aujourd’hui le fruit de plusieurs mois de travail. L’enracinement, l’élévation, le socle, la maison, le refuge, l’enfermement sont autant de thèmes qui traversent les nouvelles céramiques d’Éliane Monnin.

Vous souhaitez discuter d’une pièce ? Contactez-moi, j’aurai plaisir à vous la présenter.

Que vous habitiez en France ou à l’étranger, j’expédie partout dans le monde.


Prendre racine

Le socle, érigé au rang de sculpture, accueille une maison qui s’élève par la prolifération de racines à sa base. L’artiste, fascinée par l’habitat, exprime ici sa perception du foyer comme point d’ancrage ou de repère. Elle dit également l’ambivalence de cet objet passant parfois du statut de refuge à celui de prison dans un mouvement de repli sur soi et finalement d’enfermement.

Série "Prendre racine", céramique contemporaine, faïence modelée, engobée, gravée, émaillée, cirée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièces en 2 parties, faïence modelée, engobée, émaillée, 31×20,5×20,5 cm, 2020.
Série "Prendre racine", céramique contemporaine, faïence moulée, modelée, émaillée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Faïence moulée, modelée, émaillée, 14x11x10 cm, 2020.
Série "Prendre racine", céramique contemporaine, faïence modelée, émaillée, engobée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièces en 2 parties, faïence modelée, engobée, émaillée, 29x20x20 cm, 2020.
Série "Prendre racine", céramique contemporaine, faïence moulée, modelée, émaillée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Faïence moulée, modelée, émaillée, 20×9,5×9,5 cm, 2020.
Série "Prendre racine", céramique contemporaine, faïence modelée, émaillée, engobée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièces en 3 parties, faïence modelée, engobée, émaillée, 26×14,5×14,5 cm, 2020.

Fabrika

« Fabrika » signifie « usine » en basque. Apparue à la suite d’« Etxea », cette série est une illustration du bouillonnement qu’il peut y avoir au sein d’un habitat. L’activité est telle qu’elle génère une épaisse fumée. Pour ma part, j’y vois une usine à nuages.

Série "Fabrika", céramique contemporaine, faïence modelée, engobée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièce en 2 parties, faïence modelée, engobée, 21,5x12x6 cm, 2020.
Série "Fabrika", céramique contemporaine, faïence modelée, engobée, cirée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièce en 2 parties, faïence modelée, engobée, cirée, 30×17,5×8 cm, 2020.

Erro

La céramiste interroge le socle en tant que sculpture à part entière. On pense notamment à la « Colonne sans fin » (1938) de Brancusi qui semble être un empilement de socles. Avec Éliane Monnin son envergure dépasse celle de l’objet qu’il reçoit. L’équilibre formel socle-sculpture est inversé.

Série "Erro", céramique contemporaine, faïence modelée, engobée, gravée, émaillée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièce en 2 parties, faïence modelée, engobée, gravée, émaillée, 16x15x15 cm, 2020
Série "Erro", céramique contemporaine, faïence modelée, engobée, gravée, émaillée, cirée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièce en 2 parties, faïence modelée, engobée, gravée, émaillée, cirée, 17×14,5×14,5 cm, 2020.

Série "Erro", céramique contemporaine, faïence modelée, engobée, gravée, émaillée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Pièce en 2 parties, faïence modelée, engobée, gravée, émaillée, 16x15x15 cm, 2020.

Etxea

La céramiste est fascinée par la maison et ce qu’elle représente. Le motif gravé en surface est issu de la tapisserie qu’elle avait dans sa chambre dans les années 70. Le papier peint voyage de l’intérieur vers l’extérieur et pare façades et pignons.

Série "Etxea", céramique contemporaine, faïence moulée, engobée, gravée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Faïence moulée, engobée, gravée, 20x15x15 cm, 2020.
Série "Etxea", céramique contemporaine, faïence modelée, émaillée, engobée, cirée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Faïence modelée, engobée, cirée, 11,5×7,5×8,5 cm, 2020.

Série "Etxea", céramique contemporaine, faïence moulée, émaillée, engobée, cirée, Éliane Monnin, représentée par la galerie Virginie Baro
Faïence moulée, engobée, 9,5x7x7 cm, 2020.

Éliane Monnin, céramiste

PARCOURS ARTISTIQUE – Extrait

Expositions personnelles
2018 · Rosæ, galerie Virginie Baro en partenariat avec Mæntler architectures, galerie des édition du coté, Biarritz
2017 · L’allée des vignes, en partenariat avec la galerie Sépia, Cajarc
2016 · Mimesis, galerie Goutte de Terre, Paris 11°

Expositions collectives
2019 · Festival céramique de Bussière-Badil
2019 · Festival céramique d’Anduze
2019 · Salon Résonace[s], Strasbourg
2018 · Les parenthèses de V., Domaine de Bassilour, galerie Virginie Baro, Bidart

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.