Les derniers dessins, peintures et sculptures de Marie Labat

Du nouveau chez la plasticienne Marie Labat

Depuis 2020, la plasticienne et agricultrice Marie Labat a entamé une réflexion approfondie sur les gestes essentiels et notamment ceux liés à la terre. Elle les a collectés pour les inventorier avant de les interroger dans des œuvres hybridées, sur le fond et sur la forme, rassemblées sous l’intitulé « Des gestes ». Sur le fond, elle fait s’entrechoquer des images issues de constats sociétaux, politiques et environnementaux. Sur la forme, les médiums se mélangent au sein d’une même création : une peinture est aussi dessin, un sculpture une impression textile. En cela, sa production est dense, d’une grande richesse et support à la réflexion sur les mutations actuelles de notre société.
Ayant suivi de près ce travail, je suis ravie de le partager avec vous aujourd’hui. Ci-dessous un extrait des pièces créées. L’ensemble figure sur la galerie d’art en ligne, réparti au sein des rubriques « Dessin », « Peinture » et « Sculpture ».

Il s’agit uniquement de pièces uniques que je peux expédier en France comme à l’étranger.
Vous pouvez bien sûr acquérir une œuvre directement en ligne via l’e-Store ou en me contactant.


Semeuse

Représentation d'une semeuse coiffée de feuille dans un paysage de montagne
Encre, mine graphite et papier 160 g/m2 sur bois, 160 x 100 cm.
Représentation d'une semeuse coiffée de feuille dans un paysage de montagne

Artiste et agricultrice travaillant dans le Béarn (64), Marie Labat a fortement ressenti, lors du premier confinement de 2020, la prise de conscience générale d’une nécessité d’un retour aux fondamentaux. Cela s’est traduit, pour nombre d’entre nous, par le besoin de se rapprocher de la terre et de pratiquer les bons gestes ; un retour de la main au travail potager par exemple. Des gestes, qu’elle a observés quotidiennement sur sa ferme et qui lui semblaient ignorés jusqu’alors par la population, sont redevenus des gestes essentiels aux yeux de tous ; un élan commun vers un nouveau monde.
La recherche plastique de Marie Labat s’est ouverte sur un projet nommé « Des gestes et des failles », composé de volumes géométriques fendus ou brisés et de dessins numériques des gestes observés et collectés imprimés sur textile. Les images associent le geste aux paysages, aux éléments vivants et aux outils agricoles présents dans son espace de vie. Les failles sur les volumes, quant à elles, témoignent de notre système défaillant dès lors qu’il est déstabilisé par un élément perturbateur. La prise de conscience de nos failles, de la nécessaire préservation de notre terre, et de l’omniprésence du numérique constituent l’essence de cette recherche. Au fil de la production, la puissance des gestes représentés a suscité chez la plasticienne l’envie de les valoriser en une série de dessins et peintures, et parfois une hybridation des deux médiums.


Un geste : semer à la volée

Chêne, semer à la volée, Marie Labat, marbre d’Arudy rose, tissu mélangé coton et soie, broderie.
16 x 43 x 15 cm.

Fleurs sauvages et paysages réinventés

Jeune chêne et cardamine, dessin numérique imprimé sur carton cellulose 550 g/m2, mine graphite sur bristol 205 g/m², 60 x 40 cm, cadre en aluminium.
Dessin à la mine graphite sur fond de dessin numérique imprimé. Représentation de fleurs sauvages et d'une femme cherchant à s'extirper de la terre craquelée.
Linge volant et arum, dessin numérique imprimé sur carton cellulose 550 g/m2, mine graphite sur bristol 205 g/m², 60 x 40 cm, cadre en aluminium.
Dessin à la mine graphite sur fond de dessin numérique imprimé. Représentation de fleurs sauvages et d'un paysage de montagne.
Les bras chargés et oseille des prés, dessin numérique imprimé sur carton cellulose 550 g/m2, mine graphite sur bristol 205 g/m², 60 x 40 cm, cadre en aluminium.

Un geste : porter un saut à deux mains

Danse, porter un seau à deux mains, marbre d’Arudy gris, tissu mélangé coton et soie, broderie, 23 x 21 x 26 cm.

Un torchon ancien en lin comme support de peinture

Paysage de montagne mêlé de volumes géométriques, pieds de table et personnages sur torchon de lin
Matière première, acrylique et mine graphite sur torchon en lin ancien, cadre en aluminium, 100 x 70 cm.
Paysage surréaliste mêlant volumes géométriques, femme à la robe et représentation de chaises sur torchon de lin
Tableau au blé, acrylique et mine graphite sur torchon en lin ancien, cadre en aluminium, 100 x 70 cm.

Un geste : greffer un arbre

Greffer un arbre, marbre d’Arudy rose, tissu mélangé coton et soie, broderie, 16 x 33 x 23 cm.

Marie Labat, plasticienne

Démarche artistique

Après l’obtention d’un DNSEP en 2011, Marie Labat choisit d’exploiter la ferme familiale. C’est une préférence de vie mais également un choix artistique. Elle est à la fois artiste, agricultrice et commissaire d’exposition à l’initiative de l’événement Rapprochement (rencontre entre l’art contemporain, le monde de l’agriculture et le milieu rural). Cette exposition collective à ciel ouvert présente des œuvres in situ à l’échelle du territoire. Elles sont installées sur plusieurs exploitations agricoles formant un parcours de ferme en ferme.
Marie Labat est une artiste du monde rural. Elle connais les objets, les matériaux et les formes empruntés à l’activité humaine de la terre dans un paysage de campagne. Les outils présents et utilisés dans son travail sont en lien avec son milieu d’expression : la campagne. Les formes agricoles ou rurales suggèrent toujours l’idée d’un parallèle entre l’Homme possesseur et l’Homme objet. Les espaces ruraux sont riches d’une multitude de matières, d’un contexte socio-politique et de nombreuses histoires. Dans son travail, ces éléments sont un prétexte pour aborder les états de soumission et […]
Lire la suite

Parcours artistique

Expositions personnelles
2021 · « Des gestes », galerie Virginie Baro, exposition au sein d’une maison de particuliers, Bayonne
2021 · « À table ! » à Tinbox #5, « Il faut cultiver notre jardin », L’agence créative, Bordeaux
2019 ·  « Circulation (Sur toile de fond) », Espace transfrontalie, Pourtalet (Espagne)

Expositions collectives
2021 · « Maxi », association La Maison, Labenne
2020 · « Merveilleux vivant », Abbaye de l’Escaladieu, Bonnemazon, avec Erika Bretton Omnibus et le Département des Hautes-Pyrénées
2019 · « Les parenthèses de V. », galerie Virginie Baro, Château Le Clair de Lune, Biarritz 

Bourses et prix
2020 · « L’été culturel et apprenant »,  soutien à la création FRAC Nouvelle-Aquitaine, projet « Des gestes, des failles »
2019 · Aide à la création, DRAC Nouvelle-Aquitaine, résidence chez Tissage Moutet et production de l’installation « À table ! »Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.