Entretien avec un collectionneur d’art | Saison 01 – Épisode 03

Pour ce troisième épisode de « Entretien avec un collectionneur », je vous laisse en compagnie de Gérard qui fréquente régulièrement mes expositions. Il possède dans sa collection des artistes de ma galerie d’art comme la céramiste Éliane Monnin, la plasticienne Jana Lottenburger ou encore la graveure Blandine Galtier.
Pour avoir eu la chance de visiter sa maison de Bayonne, il a été stupéfiant de voir le nombre de pièces exposées. Chaque pan de mur (du sol au plafond), chaque commode ou guéridon, chaque table et parfois même porte sont ornés d’œuvres d’une variété extraordinaire. Lors de cette visite, il me glisse, deci delà, des anecdotes sur telle sculpture ou gravure : comment elle a été acquise, la rencontre avec l’artiste, la commande dont elle a fait l’objet. Des histoires croustillantes illustrées en direct !

Gérard a bien voulu se prêter au jeu de ces 5 et 1 questions.

Bonne lecture,

Virginie


Pour la collection d’art de Gérard, les murs n’ont plus de limite !

« Je suis enseignant retraité installé à Bayonne. J’ai connu Virginie Baro car j’ai appris il y a 3 ans qu’elle exposait des pièces d’Eliane Monnin, dont j’apprécie particulièrement l’art de la céramique, dans une demeure de Biarritz.

J’aime sa démarche qui consiste à faire connaître des artistes contemporains souvent dans de très beaux lieux.
« 

Gérard possède notamment des œuvres du graveur Istvan Peto et de son élève Yagui Druid, un bronze de Marie Gourault, des pièces de l’ébéniste d’art Nicolas Cesbron et de la plumassière Émilie Moutard Martin, ou encore une œuvre en marqueterie multi matériaux de Rose Saneuil.


5 et 1 questions à un collectionneur d’art

1|Quels sont vos motivations à l’acquisition d’œuvres d’art ?

G. Mon but n’est pas de faire des affaires, mais de m’entourer de très belles choses qui me parlent.

À droite, une céramique d’Éliane Monnin présentée lors de l’exposition « Rosæ » organisée en partenariat avec Mæntler Architectes d’Intérieur au sein de la galerie des éditions du coté.

2|Quel est le médium que vous collectionnez le plus et pourquoi ?

G. Je suis intéressé par l’art avec une prédilection pour la céramique et les lithographies, ainsi que le travail du bois, du métal et du verre !
J’aime suivre certains artistes qui sont comme un pôle dans ma collection.

4 trognes, Jana Lottenburger, pointe sèche et aquatinte sur cuivre, impression en 2 passages sur papier d’art Hahnemühle 300 g/m², édition de 10 exemplaires numérotés et signés, matrice 15 × 25 cm, cadre aluminium noir 30×40 cm, 2018.
Des exemplaires de cette gravure sont encore disponibles dans ma galerie d’art en ligne.

3|Auprès de qui, de quel événement où de quel lieu achetez-vous des œuvres d’art généralement ?

G. J’achète lors d’expositions temporaires ou galeries permanentes. Parfois au hasard de mes déplacements d’où des surprises !

Monotype issu de la série des « Coupes« , de Jana Lottenburger.

Variation issue de la série des « Fouilles« , de Jana Lottenburger. 
Gravure sur bois de fil, encres Charbonnel sur papier Simili Japon, marouflées sur contreplaqué, caisse américaine en bois verni à la gomme laque.
Des variations de cette série sont disponibles dans la galerie d’art en ligne.

4|Suivez-vous certains galeristes précisément et si oui pourquoi ?

G. Oui, je suis certains galeristes qui me sont familiers dont je reçois les courriels et qui partagent mes idéaux artistiques tout en me surprenant : Jérôme Wauchel, Virginie Baro, Dom’Art à Dax avec beaucoup de céramique et de verre.

5|Pouvez-vous expliquer ce que l’art vous procure ?

G. L’art me procure une jouissance du beau (à mon sens), à la fois visuelle mais aussi intérieure.

6|La dernière : une réflexion supplémentaire à apporter sur l’art ou le fait de collectionner de l’art en général ?

G. J’aime vivre entouré de pièces d’exception, il m’arrive d’en commander. C’est un autre rapport avec l’artiste alors.
J’aime aussi juxtaposer des oeuvres d’artistes (parfois très différentes) qui selon moi entrent en résonance.
Je collectionne sans autre but que le plaisir d’esthète, tout en sachant que sans amateur les artistes ne seraient pas très nombreux !

Monoprints issus de la série des « Cities » de Blandine Galtier,  monotype, eau-forte, aquatinte, carborundum et pointe sèche, sur papier wenzhou 10 × 10 cm contrecollé sur papier noir Fabriano 160 g/m² de 20×20 cm.
Des pièces de cette série sont disponibles dans ma galerie d’art en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.