« Ô ma muse ! », Série de gravures, Marie-Noëlle Deverre

La mythologie s’anime !
Daphnée, Poséidon, Glaucus et Apollon

Vous avez découvert le chatoyant travail de la plasticienne Marie-Noëlle Deverre en 2019 lors de l’exposition « Les parenthèses de V. » au Château du Claire de Lune à Biarritz, puis lors de l’événement « Chez Pierre & Aurélie » à Bayonne qui rassemblait une sélection d’œuvres de 3 graveuses contemporaines dans la maison art déco de particuliers. Vous aurez la chance de voir à nouveau sa production à la fin du mois d’août lors de la cinquième édition de l’exposition « Les parenthèses de V. », (je vous en dis plus à ce propos bientôt).

En attendant, je vous propose une immersion dans une série inédite qui nous plonge au cœur des mythes antiques. Daphné tente d’échapper au pressant Apollon par une métamorphose de végétalisation. Les divinités marines, comme Glaucus et Poséidon, côtoient des divinités plus terrestres… Bienvenu dans un monde fantastique haut en couleur !

Chaque linogravure est tirée en un ou en deux exemplaires maximum, numérotée et signée. L’encadrement est réalisé sur-mesure par un artisan et doté d’un verre anti-reflet.

Une œuvre vous transporte et vous souhaitez pouvoir la contempler chaque jour ? Je me charge de vous l’expédier partout en France comme à l’étranger. N’hésitez pas à me contacter si vous avez une question, ça me fera plaisir de discuter avec vous.
Pour connaître le prix de chacune de ces estampes, il vous suffit de cliquer sur l’image.


Série « Ô ma muse ! »

Linogravure gaufrée sur les muses, édition limitée, Marie-Noëlle Deverre représentée par la galerie Virginie Baro
En feu et en eau, linogravure gaufrée, impression sur papier Hahnemühle, tirage unique signé, papier 50 × 40 cm, matrice 42 × 30 cm, 2021.
Linogravure gaufrée sur les muses, édition limitée, Marie-Noëlle Deverre représentée par la galerie Virginie Baro
Daphné 1, linogravure gaufrée, impression sur papier Hahnemühle, édition de 2 exemplaires numérotés et signés, papier 50 × 40 cm, matrice 42 × 30 cm, 2021.
Linogravure gaufrée sur les muses, édition limitée, Marie-Noëlle Deverre représentée par la galerie Virginie Baro
Ô ma muse m’amuse, linogravure gaufrée, impression sur papier Hahnemühle, tirage unique signé, papier 50 × 40 cm, matrice 42 × 30 cm, 2021.

Cette série d’estampes s’inspire des gravures datant du 18e siècle de Bernard Picart illustrant des récits mythologiques dans l’ouvrage Le Temple des Muses de l’Abbé de Marolles. Certaines estampes de la série Ô ma muse ! font référence à Daphné qui, poursuivie par le trop pressant prétendant Apollon, exhorte son père, le fleuve Pénée, de la protéger en la transformant en laurier pour échapper à la passion d’Apollon. Dans chacune des gravures, l’antiquité fabuleuse est revisitée. Les divinités marines comme Glaucus et Poséidon côtoient des divinités plus terrestres…


Linogravure gaufrée sur les muses, édition limitée, Marie-Noëlle Deverre représentée par la galerie Virginie Baro
Amour divin, linogravure gaufrée, impression sur papier Hahnemühle,tirage unique signé, papier 50 × 40 cm, matrice 42 × 30 cm, 2021.

Végétaux ou algues, humanités, divinités, tout ici cherche à s’hybrider… S’agit-il de végétalisation de l’être humain ou bien d’une humanisation forcée de la nature ? Dans ces gravures, une main sans corps apparaît et disparaît tour à tour. Les doigts semblent naturellement se prolonger par une végétation qui, de gravure en gravure, est de plus en plus fournie. Des formes violet-roses apparaissent peu à peu plus abstraites. Dans un jeu plastique, elles sont instigatrices de nouvelles formes, nouvelles couleurs, nouvelles matières, comme pour suivre le mouvement de la métamorphose. La série tient compte du processus temporel de la croissance. Ici, le temps n’est pas toujours linéaire, mais parfois cyclique, et suit une trajectoire propre au fabuleux. Ainsi, les superpositions des matrices sont comme des strates temporelles qui s’entrecroisent, où le dessous se mêle au dessus pour faire apparaître une nouvelle image née du hasard, du jeu, de la fougue de l’instant. La magie de la révélation propre au processus de la gravure, opère encore davantage par ces superpositions aléatoires où le repentir n’est pas possible.


Linogravure gaufrée sur les muses, édition limitée, Marie-Noëlle Deverre représentée par la galerie Virginie Baro
Sous l’écorce palpite, linogravure gaufrée, impression sur papier Hahnemühle, tirage unique signé, Papier 50 × 40 cm, matrice 42 × 30 cm.
Linogravure gaufrée sur les muses, édition limitée, Marie-Noëlle Deverre représentée par la galerie Virginie Baro
Apollon, linogravure gaufrée, impression sur papier Hahnemühle, tirage unique signé, papier 50 × 40 cm, matrice 42 × 30 cm, 2021.
Linogravure gaufrée sur les muses, édition limitée, Marie-Noëlle Deverre représentée par la galerie Virginie Baro
Dans l’antre de la mer, linogravure gaufrée, impression sur papier Hahnemühle, tirage unique signé, papier 50 × 40 cm, matrice 42 × 30 cm, 2021.

Chaque estampe joue d’une marge qui l’architecture et fait que l’impression demeure toujours « en coin ». Cette manière de se positionner dans l’espace est ludique d’une part, mais propose d’autre part un hors-champ qui laisse imaginer qu’on pourrait recomposer une image dans un puzzle à reconstituer. Dans cette série, la facture délicate de la gravure lui confère une certaine préciosité où le multiple devient unique.



Présentation de Marie-Noëlle Deverre

Marie-Noëlle est née en 1970 dans les Hauts-de-France, vit et travaille à Alençon.

La plasticienne dessine, grave, réalise des installations, des performances et des sculptures portables.

Samantha Deman à propos de l’artiste :

« Au travers de ces différentes pratiques elle élabore des passerelles qui relient son imaginaire imprégné de rêve à la réalité incarnée du corps, cette enveloppe fragile et malléable, vouée à une perpétuelle métamorphose. »

Lire la suite

Parcours · Extrait

Expositions personnelles

2021 · Fendre les flots, Rezzo61, FDAC (61)
2020-21 · Métamorphoses et débordements, Maison des Arts Solange Baudoux, Evreux (27)
2019 · Quai-Main-Grue, Centre d’Art Fernand Léger, Port-de-Bouc (13), 36e Journées du Patrimoine, 6ème édition du Parcours International de Dessin Pareidolie

Expositions collectives

2021 · Visuel pour une édition à 100 exemplaires d’un sac pour l’anniversaire des 10 ans du CAC Les Bains-Douches, Alençon (61)
2021 · Textile ( titre provisoire), galerie Le Radar, Bayeux (14)
2020 · Partition, œuvre évolutive collective, Atelier Roland Semadeni, 22e éditions des OOA organisées par Le Château de Servières, Marseille (13)

Résidences

2020 · [Re]Passeurs de Rêves, E.A.T. La Corne D’Or, festival Normandie Impressionniste
2019 · Lauréate de la résidence Les Nouveaux Collectionneurs

Bourse

2020 · Contribution création et recherche, dans le cadre du dispositif Etat d’urgence élaboré par l’association RN13bis et financé par la Région Normandie

Collections

– Fond départemental d’Art Contemporain de l’Orne (61)
– Artothèque Hauts de France L’Inventaire, Hellemes (59)
– Maison des Dentelles d’Argentan (61)
– Galerie Modulab, Metz (57)
– Galerie Le Radar, Bayeux (14)
– Centre de création contemporaine 2Angles, Flers (61)
– Centre de création contemporaine Usine Utopîk, Tessy-sur-Vire (50)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.