Les derniers dessins d’Emmanuel Lesgourgues

État intermédiaire et Hydroponie, nouvelles séries
› Apparition de l’animal dans la série Transgénose
Chimères cellulaires, édition monographique

En début d’année, je vous présentais Emmanuel Lesgourgues, artiste dessinateur travaillant exclusivement sur tablette numérique. Vous vous êtes enthousiasmés pour sa recherche, c’est pourquoi je suis heureuse de pouvoir vous faire découvrir d’autres aspects de son travail. Vous verrez néanmoins un fil conducteur d’une série à l’autre par l’usage de modules (figuratifs ou abstraits) qui se combinent dans une forme d’expansion constante de la forme.

État intermédiaire est comme l’encodage de fragments à motifs dont les agencements sont infinis et exponentiels.
Hydroponie fusionne 3D et 2D au profit d’architectures jouant sur le plein et le vide.
Transgénose, suite de la série avec l’apparition de l’animal venant s’hybrider au corps humain.
Chimères cellulaires, une magnifique édition monographique du travail de l’artiste limitée à 300 exemplaires dont 50 numérotés et agrémentés d’un dessin original ainsi que d’une dédicace de l’auteur.

Bien que les dessins d’Emmanuel Lesgourgues soient créés à partir de l’outil numérique, ils n’existent qu’en tirages uniques. Ils sont vendus encadrés d’une caisse américaine réalisée sur mesure.

Si vous avez des questions, je suis là pour y répondre avec grand plaisir. Comme d’habitude, j’expédie en France et à l’étranger. Pour me contacter, utilisez ce formulaire.


État intermédiaire

« L’immense variété des créations naturelles provient du modelage et du remodelage d’un petit nombre de formes fondamentales. De ces limitations proviennent l’harmonie et la beauté du monde naturel« . 

Les formes dans la nature, Peter S. Stevens, éditions du Seuil, p. 13.

Série de dessins numériques sur tablette formé par un jeu combinatoire de motifs, de formes abstraites, géométriques ou répétitives. Tirage unique.
État intermédiaire 13, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m² contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine blanche, 83 x 117 cm, profilé 0,8 x 4 cm. Tirage unique.

« […] il existe une ligne de conduite créative dans ces procédures aléatoires, chaque partie interagit avec le tout, chaque partie est contrôlée par la totalité du système. Ces modifications sont dictées par une re-création subtile due à une multitude de lois contraignantes. […]
[…] Les modèles de base de croissance d’univers aussi différents que ceux qui appartiennent au végétal, au minéral, à l’organique, nous interpellent avec plusieurs niveaux d’interrogation dans cette magnifique et complexe série. […]
[…] Chaque module se combine, collabore avec d’autres qui lui sont plus ou moins comparables pour réaliser des structures plus grandes, plus organisées. Nous avons l’impression d’un grand tumulte d’excroissances qui s’expriment sur des formes en apparence répétitives. […]

Jean-Claude Thevenin


Série de dessins numériques sur tablette formé par un jeu combinatoire de motifs, de formes abstraites, géométriques ou répétitives. Tirage unique.
État intermédiaire 14, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m² contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine blanche, 83 x 117 cm, profilé 0,8 x 4 cm. Tirage unique.
Série de dessins numériques sur tablette formé par un jeu combinatoire de motifs, de formes abstraites, géométriques ou répétitives. Tirage unique.

État intermédiaire 17, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m² contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine blanche, 83 x 117 cm, profilé 0,8 x 4 cm. Tirage unique.


Hydroponie

Le dessin numérique vient habiller un organe sculptural préalablement photographié pour aboutir à une forme abstraite. Tirage unique.
Hydroponie 11, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m² contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine blanche, 110 x 147 cm, profilé 0,8 x 4 cm.
Tirage unique.

« Je fusionne photographies de volumes réalisés en pâte à modeler et dessin. Le dessin vient habiller le corps de squelette. Ce travail sur la superposition et l’opacité n’est pas sans rappeler la démarche des peintres de la Renaissance qui peignaient les corps nus avant de les habiller pour leur donner une plus grande réalité. Je travaille sur le vertical, je superpose des plans, des matières, des points. Je crée des couches successives, comme de la peinture, et je suis persuadé que même si je suis dans de la matière totalement opaque dans la superposition, le point précédent existe, même recouvert. C’est par le jeu sur la transparence et l’opacité que je crée de la profondeur.« 

Emmanuel Lesgourgues


Le dessin numérique vient habiller un organe sculptural préalablement photographié pour aboutir à une forme abstraite. Tirage unique.
Hydroponie 04, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m² contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine blanche, 110 x 147 cm, profilé 0,8 x 4 cm.
Tirage unique.

Transgénose

Aperçu de l’exposition « Transfigurer« , Maxana Maison d’Hôtes, août 2022. ©David Duchon-Doris
Dessin numérique d'hybridations de corps entre l'homme et l'animal. Tirage unique.
Transgénose 21, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m², contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine, cadre chêne 78 x 103 cm, profilé 0,8 x 4 cm.
Tirage unique.
Dessin numérique d'hybridations de corps entre l'homme et l'animal. Tirage unique.
Transgénose 19, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m², contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine, cadre chêne 78 x 103 cm, profilé 0,8 x 4 cm.
Tirage unique.

Dans la série Transgénose, formes hybrides, mélange d’humain et d’animal, fusionnent pour former un nouveau corps, dans des torsions empruntant à la statuaire classique. Ici, la mutation cellulaire explorée par l’artiste et annoncée par le titre de la série trouve son expression la plus figurative. Son dessin délaisse l’hexagone — figure géométrique fétiche de ses premiers travaux — pour le point, et réduit sa palette chromatique. Cette série approfondit sa recherche d’une matière en mouvement.
« Graphiquement, tout se relie. C’est en ça que je crois à la force de l’aléatoire et que l’on se rapproche du vivant, parce qu’il y a une trace unique, qui est ma façon d’écrire, qui traverse tous mes travaux. » 

Sophie Loria


Dessin numérique d'hybridations de corps entre l'homme et l'animal. Tirage unique.
Transgénose 18, impression jet d’encre sur papier Museum Canson 315 g/m², contrecollé sur aluminium. Encadrement sur-mesure en caisse américaine, cadre chêne 78 x 103 cm, profilé 0,8 x 4 cm.
Tirage unique.

Chimères cellulaires

Cette édition est un tirage limité de 300 exemplaires, dont 50 sont numérotés et agrémentés d’une dédicace associée à un dessin original de l’artiste.
Il est possible de commander une version avec ou sans dédicace sur le site.

Édition monographique limitée du travail en dessin numérique d'Emmanuel Lesgourgues représenté par la galerie Virginie Baro

Édition monographique du travail en dessin numérique d’Emmanuel Lesgourgues.
Tirage limité à 300 exemplaires dont 50 numérotés avec dédicace et dessin original de l’auteur.
Le présent ouvrage est numéroté sur 50 et doté d’une dédicace associée à un dessin original de l’auteur.
132 pages.

Achevé d’imprimer à l’imprimerie Mediagrpahic à Rennes en avril 2022.

Textes : Jean-Claude Thévenin et Sophie Loria.
Citations pages 3 et 30 : Emmanuel Lesgourges.
Direction artistique et conception graphique : Studio Fouinzanardi.
Correction et relecture : Janine Capdeville.
Photogravure IGS.


Édition monographique limitée du travail en dessin numérique d'Emmanuel Lesgourgues représenté par la galerie Virginie Baro
Édition monographique limitée du travail en dessin numérique d'Emmanuel Lesgourgues représenté par la galerie Virginie Baro
Édition monographique limitée du travail en dessin numérique d'Emmanuel Lesgourgues représenté par la galerie Virginie Baro
Édition monographique limitée du travail en dessin numérique d'Emmanuel Lesgourgues représenté par la galerie Virginie Baro

Photos de l’ouvrage, tous droits réservés Nicolas Bouriette.


Emmanuel Lesgourgues, dessinateur

Emmanuel Lesgourgues est un artiste français né en 1974 en Nouvelle-Aquitaine, il vit et travaille entre Paris et Bordeaux. ©David Duchon-Doris

BIOGRAPHIE

Après une carrière dans l’architecture d’intérieur et dans l’enseignement, il devient commissaire d’exposition et directeur du fonds de dotation Quasar, collection d’art contemporain qui abrite 1600 œuvres, autour de 92 artistes français depuis les années 1980. Il est également vice-président du lieu d’art La Tannerie à Bégard, en Bretagne.  
Son travail plastique se développe principalement autour du dessin, déclinant des thèmes organiques, des univers cellulaires féconds ou modifiés, à travers des motifs aléatoires, géométriques et une recherche sensible sur la couleur. Des formes denses, complexes, émergent de ses créations, formant un univers sexué et végétal en pleine métamorphose.
Il produit également des séries de photographies et de vidéos en jouant sur les points de vue. Dans les lieux publics, monuments, centres commerciaux ou dans les transports : ralenties, vues du sol et objectif placé vers le ciel ou en contrebas, ses images nous re-sensibilisent à la façon de s’imprégner d’un espace ou de conscientiser l’instant. 

PARCOURS ARTISTIQUE (extrait)

Expositions personnelles
2021 « Transgénose », galerie Elzévir, Paris, France
2021 « Chimères cellulaires », Musée de Guéthary, Ghéthary, France
2015 « Collection hiver 2015 », Lagardère Interactive, Paris, France
2007 « Etat intermédiaire », Lieu d’art « À suivre », Bordeaux , France
2006 « Vert Solitaire », Showroom « Il était une fois », Rencontres Photographiques du 10e arrondissement, Paris, France

Expositions collectives
2022 « Transfigurer », galerie Virginie Baro, Maxana Maison d’Hôtes, La Bastide-Clairence, France
2013 « [∞] et autres cycles », Lieu d’art La Tannerie, Bégard, France
2013 « Effervescence, les dessins de la genèse créative », École d’Architecture, Paris La Villette, France

Prix
2008 Lauréat du Concours Détour Moleskine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.